Vous êtes ici: Accueil » ARTICLES » Christian Collignon

Christian Collignon

«Si tu te transformes, la matière, elle aussi est obligée de se transformer» -Gitta Mallasz.

Il y a des moments dans la vie où certains mots, certains gestes prennent soudain un relief particulier, un peu comme le vert tendre des jeunes pousses qui jaillissent à la sortie de l’hiver succédant au blanc omniprésent de la neige.
Écrire aujourd’hui un article sur le Feng-Shui, c’est un peu cela pour moi, simplement parce que les trente années de mon parcours d’architecte m’ont permis de vérifier l’importance des périodes de mûrissement, préalable indispensable aux périodes d’éclosion :

«Si tu te transformes, la matière, elle aussi est obligée de se transformer »
Les dialogues avec l’Ange, Gitta Mallasz (Édition intégrale, Aubier 1998)

Le cœur de ma pratique professionnelle est articulé autour de trois directions principales :
o l’énergie dans l’habitat
o la relation existant entre la façon d’habiter son lieu de vie et celle de s’habiter soi-même
o l’intégration du processus de changement

À travers la géobiologie, et à l’issue d’une formation de trois ans en énergie psycho-corporelle, je me suis intéressé à la façon dont les bâtisseurs de cathédrales utilisaient l’énergie cosmique et tellurique dans leurs constructions. J’ai découvert qu’ils étaient dépositaires de connaissances issues du savoir druidique celte, dont le but était notamment de favoriser un élargissement des champs de la conscience en relation profonde et harmonieuse avec la Nature.
L’intérêt que j’ai développé ensuite pour le Feng-Shui m’a permis de constater que les principes sur lesquels il s’est construit me rejoignaient de façon étroite. Cela m’a incité à prolonger une démarche entreprise depuis une dizaine d’année et concrétisée dans le concept de «maison vivante »

L’objectif initial de concept est de construire un espace favorisant l’adaptation aux mutations socio-économiques accélérées que nous connaissons. En plus de répondre à des exigences écologiques et énergétiques importantes, ce type d’espace doit permettre de satisfaire concrètement les besoins suivants : mise en œuvre d’un espace de ressourcement, adaptabilité à l’évolution de la structure familiale et possibilité d’inclure un wholesale mlb jerseys espace de travail.

La mise en oeuvre la plus récente de ce concept a été la construction l’année dernière d’un bâtiment regroupant mon habitation, le siège de la compagnie Habitat cheap nfl jerseys Vivant et un lieu permettant d’accueillir des stages ou ateliers.

Maison Vivante «Les Pierres Fleuries» ob?an?m

Mon propos ici est simplement d’offrir aux lecteurs les réflexions auxquelles j’ai abouti, en espérant qu’elles MéDITATION pourront l’aider à se repérer sur le chemin des changements et des transformations. Je l’encourage à développer un feng-shui personnel basé sur une expérimentation audacieuse et des vérifications patientes.

o L’arrivée du Feng-Shui en Occident est récente mais bénéficie actuellement d’une médiatisation importante
Cette discipline taoïste d’origine chinoise a des origines extrêmement anciennes puisqu’elle remonte à plus de deux mille ans avant J-C. Elle n’a cessé d’évoluer et de se perfectionner tout au long des siècles, mais n’a commencé à se répandre à l’extérieur des communautés taoïstes qu’au moment de l’entrée de la Chine dans l’ère moderne, il y a un peu plus de cinquante ans.

Ainsi, après la méditation, la phytothérapie, l’acupuncture, le Tai-Chi et le Qi-Gong, c’est au tour du Feng-Shui d’occuper le devant de la scène. Pour s’en convaincre, il suffit de répertorier le nombre d’articles et de livres qui sont publiées chaque mois sur le sujet, ou encore les émissions de télévision qui lui sont consacrées actuellement.

o Le Feng-Shui, premier service de prévisions météorologique mondial
Le mot Feng-Shui signifie le Vent et l’Eau. Il est bon de savoir que la civilisation chinoise, née dans le bassin du Fleuve Jaune, accordait une grande importance à la direction du vent, qui, selon les saisons, apportait chaleur et humidité (indispensables aux récoltes) ou sécheresse et froid. Dans cette région, le vent dominant y est en effet un vent maritime du sud-ouest en été et un vent sibérien du nord-ouest en hivers.

On peut donc imaginer facilement l’importance des prévisions météorologiques pour une population composée à 85% d’agriculteurs! Mais comme il n’existait à cette époque ni observation par satellite ni modélisation, les maîtres en Feng-Shui développèrent une impressionnante sensibilité aux cycles énergétiques climatiques. Celle-ci, associée à une connaissance approfondie des détails des paysages et des conditions atmosphériques est à l’origine d’un instrument de divination extraordinaire : les 64 hexagrammes du Yi-king.

o La conception occidentale de la matière, substance irréductible, a basculé il y a à peine cinquante ans pour faire place à une conception énergétique.

Il est fascinant de constater que le gigantesque effort scientifique basé sur la pensée dualiste et la vision mécaniste a débouché sur une conception contemporaine de la cheap jerseys matière ou chaque chose est fluide et en perpétuel changement! Plus fascinant encore de constater que cela rejoint la conception organique des philosophies orientales!
Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir d’aller écouter Hubert Reeves en conférence au Salon du Livre à Québec sur le thème de and l’histoire de l’univers. La salle était pleine évidemment et les organisateurs avaient même du ouvrir une autre salle pour faire face à la demande!
Un des temps fort de sa conférence a été le moment ou il a rappelé la découverte de VIE Hubble, dans les années 1930, sur l’expansion de l’univers.

Depuis cette époque, nous savons en effet que les galaxies bougent et s’éloignent les unes des autres à la vitesse de la lumière. La grande loi du yin et du yang vérifiée à l’échelle cosmique…Cette réalité du changement permanent est devenue presque banale aujourd’hui, mais elle a des implications concrètes, quotidiennes, dans nos vies que nous sommes mal préparés à intégrer.

o Le Feng-Shui est basé sur la reconnaissance et l’acceptation des énergies présentes dans notre milieu et leur hiring interaction avec celles qui sont présentes en nous-même.
L’interdépendance de tous les êtres vivants et leur lien étroit avec l’environnement a été démontrée par l’écologie, cette science de l’habitat des êtres vivants. Celle-ci a mis en lumière la nécessité vitale de vivre en harmonie avec son environnement, qu’il soit naturel ou artificiel.

Le Feng-Shuï, poursuit le même objectif, a un niveau plus essentiel encore, en se plaçant au niveau des énergies. Il nous apprend à œuvrer avec elles en coopération et non en domination ou en manipulation. Pour arriver à cet objectif, il s’intéresse à la gestion des flux énergétiques, à la qualité de l’énergie qui caractérise les êtres et les choses, et donc aux échanges énergétiques.
Le Feng-Shui met donc l’accent sur la santé, le bien–être et les moyens d’existence satisfaisants et non sur l’accumulation de richesses.

o Le Feng-Shui, un processus du changement par petits pas
Le mot croissance est devenu synonyme de santé et de bien-être, alors qu’il ne décrit que la première phase du cycle de création et de destruction vécu par tous les êtres vivants. Nous croyons souvent que prendre conscience d’une difficulté et la comprendre rationnellement suffit à la résoudre. La prise de conscience est le premier pas d’un processus qui demande de plonger dans le monde émotionnel, pour localiser les besoins à satisfaire. C’est à l’issue de cette plongée et à ce moment seulement que le recours au rationnel reprend tout son sens, parce que c’est à lui qu’incombe la mise en œuvre des changements à opérer.

C’est ce processus qui est induit lorsque le Feng-Shui suggère de commencer par vider l’espace de ce qui l’encombre en étant conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi, et c’est en ce sens qu’un accompagnement peut s’avérer utile.

Le Feng-Shui invite en outre à s’apprivoiser au changement en avançant pas à pas, pièce par pièce. Cette façon d’opérer vise à vivre les changements, aussi petits soient-ils, dans toutes leurs dimensions tout en respectant son rythme personnel. En ce sens, il permet une approche globale de l’être, c’est là sa profondeur et sa richesse.

o La symbolique des orientations : une base essentielle du Feng-Shui qui commence par une histoire de bâton…
Sur Terre, tous les lieux sont sujets au balayage solaire et dans toutes les traditions apparaît la même symbolique de la course du Soleil du lever à son coucher et des variations qui s’ensuivent au cours des quatre saisons. La symbolique universelle qui lui associée est celle du cycle naissance – mort – renaissance.

L’instrument de mesure utilisé est des plus simples : un bâton planté dans le sol appelé un gnomon. La mesure des variations de la longueur et de l’intensité de l’ombre projetée sur le sol par le soleil permet de définir le nord géographique et donc les directions cardinales, ainsi que les solstices et les équinoxes.

De plus, la longueur de l’ombre portée dépend de la latitude du lieu ou la mesure est prise; cette signature solaire du lieu a été utilisée en Occident notamment dans les constructions sacrées en prenant comme proportion fondamentale les cotés du «quadrilatère solsticial ».

En Orient, ces mesures ont été à l’origine de l’élaboration wholesale mlb jerseys de toute la dynamique yin-yang, (caractéristiques, croissance et décroissance des énergies) et de l’idée d’associer à des directions une qualité d’énergie, une couleur, un stade de la croissance.

o Les cinq éléments et le Pa-Koua
Cette idée de base s’est développée, en intégrant forme, nombre, position dans la famille et aspiration dans l’existence. La dynamique de croissance et de décroissance des énergies s’est concrétisée dans la théorie du cycle productif (terre – métal – eau – bois – feu ) et destructif (terre – eau – feu – métal – bois ) des cinq éléments.
La synthèse graphique symbolique de tous ces éléments est réalisée par le Pa Koua, qui permet par juxtaposition sur le plan d’une construction de définir les attributs et les caractéristiques de n’importe quelle direction et de n’importe quel secteur de celle-ci.

Avantage considérable, la simplicité de la méthode de travail avec cet outil ouvre la possibilité de commencer à pratiquer sans être un expert, en appliquant aux secteurs la notion de Feng-Shui défensif ou Feng-Shui activant pour LES équilibrer les énergies en présence.

Le Pa Koua, les huit aspirations de l’existence

Le Feng-Shui est donc bien un art parce qu’il fait largement appel au vécu, à l’intuition et à l’analogie; c’est aussi une science ayant recours à des observations minutieuses et à de nombreux calculs.
Aussi il n’est pas étonnant que les associations symboliques soient utilisées de façon aussi importante, mais ce qui est surtout remarquable c’est qu’il fait appel à des connaissances issues de domaines très variés, et ce depuis son origine. C’est ce qui le rend aussi actuel.

Il est intéressant à cet égard de s’arrêter sur la différence entre l’École de la Forme, et celle de la Boussole. La première s’intéresse plus à l’ambiance extérieure , c’est à dire aux qualités énergétiques des lieux, et fait davantage appel à l’intuition qu’aux calculs à la différence de la deuxième, qui s’intéresse plus à l’ambiance intérieure.
Mais comme on peut s’y attendre de la part de praticiens au sens pragmatique très développé, ceux qui pratiquent le Feng-Shui contemporain utilisent les deux! Faites en autant…et vivez vos changements en douceur!

VISITEZ LA FICHE DE L’AUTEUR
[url]http://www.alchymed.com/auteur/auteur.asp?ID_Auteur=131

PARTICIPEZ AU FORUM DE DISCUSSION
[url]http://www.alchymed.com/forum/viewforum.php?f=5

A propos de l'auteur

Alchymed réunit des centaines de spécialistes oeuvrant dans le domaine du développement personnel, des thérapies alternatives, des médecines douces, pour la santé et le bien-être global de ...

Nombre d'entrées : 4142
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page