Vous êtes ici: Accueil » Auteurs » Dernières nouvelles » La Marche des Étoiles: SUIVI DON

La Marche des Étoiles: SUIVI DON

Merci à tous ceux qui y ont participé ainsi qu’à ceux qui ont collaboré à cette soirée. En suivi, voici ce texte écrit au lendemain de la rencontre afin de remettre le don: Nous sommes le 24 décembre… Par Dolores Lamarre Il est tôt ce matin. Incapable de dormir plus longtemps, je suis encore remplie […]

Merci à tous ceux qui y ont participé ainsi qu’à ceux qui ont collaboré à cette soirée.
En suivi, voici ce texte écrit au lendemain de la rencontre afin de remettre le don:

Nous sommes le 24 décembre…
Par Dolores Lamarre

Il est tôt ce matin. Incapable de dormir plus longtemps, je suis encore remplie de l’expérience d’hier. Donner c’est Merveilleux!

Que s’est-il passé de si puissant pour que je reçoive autant? À ceux qui ne sont pas au courant, je vous partage voici une histoire vraie que la Magie de Noël a illuminée.

Il y a de la Féedéglace là dedans!!

Et… Joyeux Noël à tous.

Que cette journée vous soit remplie d’Amour sans aucune condition!

**************************
Le Miracle des Étoiles

Mon année a été très active, remplie d’événements inattendus qui m’ont fait prendre conscience davantage que chacun a son étoile et que nul n’est seul, même devant les plus grandes difficultés, que celles-ci viennent des problèmes reliés à des aspects relationnel, monétaire, physique ou autres. Même au cœur des deuils les plus profonds, des tempêtes émotionnelles les plus intenses… nul n’est seul.

Je sais!! Je sais!! J’ai déjà cru le contraire, mais la vie m’a prouvé, en traversant mon propre désert, qu’une force surnaturelle me portait sur ses épaules. Je nomme celle-ci l’Amour. Elle prend le nom de Dieu, des Anges ou de tout autre dénomination appartenant au service du plan céleste de l’Amour inconditionnel. J’aime penser que l’étoile qui m’accompagne est Jésus.

Comme par le passé, j’ai organisé un événement pour souligner le solstice d’hiver le 21 décembre. Cette année, le lâcher prise était plus que de mise, car jusqu’à la dernière heure avant ce spectacle thérapeutico-divertissant, j’ai eu à dépasser des inquiétudes pour encore une fois savourer les bienfaits du lâcher prise et vivre l’instant présent dans la confiance absolue.

J’avais créé un programme dans lequel la guérison par le son occupait une place spéciale. Un homme attentionné et consacré au son qui guérit avait accepté d’en faire partie. Cet artiste de l’âme module le son qui, par l’intermédiaire de ses instruments ou de sa voix, agit sur la fréquence personnelle alourdie, en la transformant naturellement en un état de paix profonde.

Une dame enseignante du chant sacré et mantrique a aussi partagé son savoir. Elle était accompagnée de quelques élèves. En sanskrit particulièrement nous avons reçu la joie de ces vibrations bénéfiques. Un guitariste nous a charmé par la danse mélodieuse de ses mots, donnant sagesse à l’enfant et vie là où la mort habitait.

Je fus assistée avec grand enthousiasme par une troupe de théâtre formée, pour l’occasion, de personnes gravitant autour de moi. C’était pour chacun une première expérience dans laquelle ils plongèrent inconditionnellement. Jouer La petite fille aux allumettes cadrait tout à fait avec l’autre objectif de cette soirée qui se voulait de faire du bien à une famille en besoins et de transmettre un message important, en démontrant comment dans notre société, nous sommes trop souvent peu attentifs aux malheurs d’autrui, occupés que nous sommes à répondre à nos besoins pas toujours justifiés et à faire pour avoir, oubliant qu’être est essentiel pour être heureux.

Pour atteindre cet objectif, nous n’avions que notre bonne volonté, l’exploration du talent naturel caché et de la créativité en devenir.

La recette fut réussie et la créativité a servi chacun largement. Costumes, accessoires et appareillages techniques sont apparus sous les coups de baguette de Féédéglace qui nourrissait de son étincelle de vie le projet. J’aime bien Féedéglace. Elle est apparue dans ma vie il y a quelques années alors que je me croyais seule pour faire face à mes problèmes. Je raconte d’ailleurs dans un livre que j’ai écrit : L’argent et l’abondance par droit divin, comment la magie du cœur a su m’aider à créer. Nous avons tous accès à une petite fée intérieure qui fait des miracles. Mais pour lui parler, il faut communiquer à partir de notre cœur pur d’enfant. Malheureusement les grandes personnes sont trop souvent occupées pour prendre le temps, de prendre le temps de jouer.

Au cœur de La Marche des étoiles, c’est le nom de l’événement du solstice de 2006, une canalisation de l’énergie du Rayon d’Or, de mon canal transmise, avait pour but d’élever la fréquence afin que l’amour baigne les cœurs davantage, car seul l’amour guérit.

Oups! J’avais oublié un autre objectif à vous partager. Trois étoiles furent remises à tous. Chaque étoile représente un geste généreux à poser envers quelqu’un. Une façon de faire a été suggérée afin d’enclencher ainsi une chaîne de bonté. De là vient le nom de La Marche des étoiles. Cette chaîne sera transmise, je le souhaite, jusqu’à la Gaîa-Mitié qui fête ses 10 ans les 24 et 25août prochain. Je me la promets enracinante et remplie de lumière.

D’autres éléments ont su agrémenter cette rencontre, dont les fameux biscuits en formes d’étoiles qu’avait fait avec tendresse celle que j’ai surnommée la mère Noël pour l’occasion. La connaissant, je considérais que ce titre lui allait tout à fait! La Fée des étoiles avait même naturellement manifesté sa présence à la grande joie des enfants en nous… Merci à tous, participants et équipe.

Comme j’ai choisi qu’une partie des profits de ces soirées du solstice aille à une famille en besoins, quelques jours précédents la soirée j’ai contacté des ressources communautaires pour trouver la récipiendaire des fruits de la recette. J’avais demandé dans ma prière que cette personne soit un ange en besoins.

Je fus mise en contact avec un organisme structuré, lequel s’est assuré suite à une sélection minutieuse, que la personne saurait faire bon usage d’un montant d’argent reçu. Je suis sensible à aider les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, car j’ai vécu par le passé cette souffrance dans mes tripes. Même si la blessure est guérie totalement, les mémoires du cœur et du corps se souviennent facilement.

J’ai beaucoup de compassion pour cette cause en particulier. Je dis toujours que des anges m’ont aidé à sortir de cet enfer et par la suite à me reconstruire pour, à mon tour, apprendre à faire de ma vie une source inépuisable de bonheur en devenir, pour moi et les autres, et ceci à travers le quotidien bousculant. Le lâcher prise fut ma première clé. Elle est depuis l’écriture de mon premier livre Le temps de lâcher prise en 1998, la base de mon école d’enseignements. Elle fait partie des principes enseignés par mon institut.

Il fut donc convenu que je rencontrerais cette dame le 23 décembre à 11:00 heures le matin, sous la supervision de la personne responsable de la maison d’hébergement pour femmes victimes de violence.

La Marche des étoiles s’est merveilleusement bien déroulée, avec dans chaque instant présent l’imparfait dans le parfait. Ce qui a apporté joie et amour. Voilà l’essentiel. Le lendemain matin j’avais donc 150$ auquel s’est ajouté 100$, geste généreux d’une dame inconditionnelle. Puisse t-elle être bénie. J’étais touchée, car j’avais travaillé avec ardeur et l’espoir d’avoir assez de participants pour payer les frais reliés à cette soirée. J’avais lâché prise. La manifestation fut! Merci à la vie et à tous ceux qui ont cru en mon projet ainsi qu’à ceux qui sont venus y assister.

Ma nuit du 23 décembre fut agitée. J’avais hâte à cette rencontre. J’avais le goût de présenter ce don venant de nous tous, sous un emballage magique. Je me suis mise à l’œuvre en cherchant papiers et rubans. Je savais que la dame avait deux filles dont je ne connaissais pas l’âge. Ma petite voix me souffla qu’elles étaient jeunes fillettes. À suivre!

Quoi qu’il en soit, j’avais retrouvé deux mignons oursons hyper câlins que j’avais achetés sans raison l’an dernier dans une vente de fin d’année. Je décidai qu’ils étaient pour les filles. Comme par magie, j’avais trouvé dans le fouillis de mon déménagement encore récent, deux petites boîtes de la taille correspondante aux oursons. J’ai souri. J’emballai celles-ci dans du papier doré. Je les enjolivai de deux choux vraiment magnifiques, achetés l’an dernier aussi, ce bleu atlande que j’aime tant!

J’ai choisi une carte de vœux aux couleurs de rouge, or, et blanc. Une grosse boule dorée en était le pilier. J’écrivis un message à l’intérieur qui va dans ce sens : cette boule est remplie de la magie de l’amour. Placez-y votre vœu avec attention car s’il est bénéfique pour vous, il se réalisera. J’ai placé l’argent dans une enveloppe rouge.

Me sentant guidée, j’ai dédicacé mon livre Êtes-vous sauveur-victime-bourreau? à cette dame dont j’ignorais l’identité. Je l’emballai dans du papier doré. J’ai de la suite dans les idées… et j’y attachai sous une boucle bleue différente, un porte-clé en or, lequel j’avais rapporté d’Égypte. C’était la croix égyptienne appelée ankh, laquelle a une symbolique d’énergie de vie et de soutien. Je choisis un sac cadeau rouge, acheté sans raison. Il avait la taille juste. Sur le sac, il y avait trois petites poupées. Leurs emplacements formaient un triangle dont la base était le bas du sac et la pointe le haut. Il y avait des étoiles dorées parsemées et de différentes grosseurs sur ce sac. Je souriais, ne me souvenant pas d’avoir choisi ce sac.

J’avais sous-estimé la circulation d’un 23 décembre si bien que j’avais quelques minutes de retard, le temps parfait pour entendre Ginette Reno à la radio chanter Les enfants oubliés. Je me suis mise à pleurer, car en final de La petite fille aux allumettes, nous avons chanté cette chanson et mon cœur était alors présent à cette famille que j’allais visiter. Je vis là un hasard qui est l’anonymat de Dieu! L’émotion était grande en moi. Je téléphonai alors à deux personnes qui faisaient partie de la distribution de la pièce. Ils étaient chez -eux! Je leur fis entendre la chanson. Leur parler m’aida à mieux m’ancrer.

J’arrivais enfin à l’endroit. L’accueil fut chaleureux mais réservé, le temps que la responsable qui m’attendait s’assure de ma bonne foi et plus. Lorsque la dame entra dans le bureau, j’ai senti une vague impression de familier, mais je ne la connaissais pas. Elle portait un chandail sur lequel des ailes d’anges et deux étoiles dorées étaient dessinées. Je demandais son prénom, lequel je dois garder confidentiel, toutefois je peux vous assurer qu’il vient du même hasard que la chanson à la radio. Il en va de même pour son lieu d’origine. J’étais bouche bée.

Elle s’abandonna à mes mots. Je la sentais me faire confiance. Elle me partagea sa peine discrètement. Une femme de cœur comme je l’appelle! Avant Noel c’est encore plus difficile de vivre cette souffrance. L’isolement du à l’incapacité de voir les siens, le déchirement… Son visage souffrant était bouffi par les pleurs. Je la sentais forte sous sa fragilité. Je sens qu’elle va s’en sortir. J’avais l’impression de me revoir, il y a bien des années en arrière. J’étais remplie de gratitude devant cette situation, car je savais que je revoyais mon passé pour mieux apprécier ce que je suis devenue maintenant. Plus fort que cela, je savais profondément que j’étais venue l’assister en lui inoculant la Force de l’amour et de l’espoir. Je la sentais s’y abreuver en se demandant si elle en était digne.

L’une des missions que je me suis donnée lorsque j’ai rechoisi la vie en 1993, est d’aider de diverses façons l’humain à s’aimer et à aimer, cependant j’avais d’abord à faire le passage pour moi, à me renforcer, à me guérir et je continue…en manifestant parallèlement maintenant mon souhait!

Remplie de reconnaissance, ne sachant nullement ce qui l’attendait elle ouvrit le sac. Elle vit les emballages des enfants et dit que c’était tellement beau qu’elle n’osait les briser. Je n’étais pas autorisée à voir les filles. Elles ont 6 et 7 ans. Elle me demanda si elle devait les leur donner qu’à Noel, comme si elle voulait que je choisisse. J’ai insisté en disant de leur donner tout de suite et de leur mentionner que la madame qui avait apporté ces paquets leur disait qu’ils étaient de nouveaux amis et de raconter à ces amis leurs peines et inquiétudes, car ces amis apportent l’amour. Ils sont magiques.

Puis de l’enveloppe tomba au sol un billet de banque. Elle fit un saut. Je lui dis qu’il y avait 250$. Elle cria et se mit à trembler et à pleurer en silence. WOW! Quelle réaction inattendue. La responsable observait, touchée et muette. C’était difficile de m’ancrer. Je lui posai ma main sur un genou.

Je sentais très forte la présence de mes Amis de lumière. Je tremblais aussi, puis je suis devenue un arbre. Je posais mes mais sur ses épaules. Elle était toute rouge. Son corps tremblait encore en soubresauts. Sa pression artérielle devait être assez haute. Elle commença à se calmer, mais sanglotait toujours. Je lui parlai du livre et de ses enseignements. Je lui dis que la clé était la clé de sa vie nouvelle. Elle me dit qu’elle aurait accès à un appartement et qu’elle mettrait sa clé sur le porte-clé en pensant à moi et à ce qu’elle vivait en ce moment. Elle vit actuellement dans une chambre de la maison d’hébergement avec ses petites. Je lui parlai un peu de mon expérience. Elle n’en finissait plus de remercier et de sangloter.

J’appris qu’elle aurait un appartement vers le premier février. Elle n’a RIEN que quelques vêtements pour elle et les petites, ni famille de support près d’elle. Elle est loin de chez-elle. J’ai déjà été sans meuble et sans nourriture, sauf des pâtes et des rôties. J’avais ces choix pour nourrir moi et ma petite fille. Je comprends ce qu’elle traverse. Je suis bénie pour avoir eu le courage d’avancer, comme elle est bénie et sa grande sensibilité vibre cela.

Je l’ai quitté le cœur rempli d’amour et de bonheur. Je pensais aux gens. Je revoyais les gens dans la salle. J’étais vraiment heureuse. En m’assoyant dans ma voiture, Glory Alléluia commença à la radio. Je sentis monter en moi une émotion sans borne. Je pleurais de joie. Une bénédiction descendait sur moi à tel point palpable par ma sensibilité que je pouvais presque la sentir physiquement. Je pris cet anonymat de Dieu comme un signe en merci des anges car j’avais accompli ce qui devait l’être.

Je ne sais le chemin venir de cette dame. Je sais que je choisis de l’accompagner car j’ai confiance en elle. Pouvez-vous m’aider à lui créer un nouveau chez-elle? Je me suis entendue avec la maison d’hébergement par laquelle je dois passer pour organiser son logement.

Je lance en cette veille de Noel ma demande. Que je sois entendue par les cœurs et que dans le terrestre se manifeste maintenant ce qui est à être afin de soulager la souffrance et de faciliter le quotidien de cette famille qui ne verra aucun des siens pour les fêtes.

Soyez bénis vous qui m’entendez et qui déciderez de m’apporter votre support.

Bien entendu je n’ai pas plus que certains de vous de temps à consacrer à chercher et pour gérer ce projet seule, alors je demande que ce soit simple et facile. J’ai besoin d’une équipe autour de moi pour la gestion de ceci. Si cela vous parle, écrivez-moi. Je sais que malgré notre travail quotidien, nous arrivons avec complicité et joie à réussir ce genre de projet. Chaque donateur devra s’assurer de la livraison par ses moyens, en système d’entraide au besoin, pour le transport. Nous devons penser à un espace pour y placer en attendant des biens matériels qui ne pourraient vraiment pas être gardés chez le donateur jusqu’à la date de prise de possession de l’appartement….

Voici les besoins que je choisis de combler avec votre aide et celle de Féedéglace (elle a un bon contact avec mes Amis et le ciel je crois….

Si vous avez des parents ou amis qui ont des contacts avec des fournisseurs de meubles, magasins, entrepôtss.v.p. demandez-leurs s’ils peuvent donner. Le pire qui peut arriver c’est d’entendre non. Je rêve qu’elle reçoive un mobilier appareillé si possible, bien entendu j’accepte ce qui sera, mais j’exprime ma préférence.

Meubler une chambre pour la maman. Lit double car les pièces ne doivent pas être plus grandes. Matelas..
Des lits et bureaux pour les filles.
Électro-ménagers.
Accesoires cuisines, salle de bain, vaisselle, lingerie.. TOUT!!!

[email protected]

450 714-1275.

A propos de l'auteur

Gaspésienne originaire de Cap-Chat au Québec, Canada, Dolores Lamarre est auteure, thérapeute et conférencière internationale. Sa simplicité laisse une note ensoleillée dans le cœur de ceux ...

Nombre d'entrées : 62
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page