Vous êtes ici: Accueil » Auteurs » L’épuisement est visible sur le corps (synergologie appliquée)

L’épuisement est visible sur le corps (synergologie appliquée)

L’épuisement est visible et détectable synergologiquement. Voici un article paru dans Premières en affaires Votre-epuisement-se-voit dans lequel vous retrouverez bien des informations sur le sujet divers items (signes) à observer pour un œil averti. Évidemment, ça demande de la pratique, mais c’est en étant conscient de ce qui est observable que l’on peut commencer à voir. […]

L’épuisement est visible et détectable synergologiquement. Voici un article paru dans Premières en affaires Votre-epuisement-se-voit dans lequel vous retrouverez bien des informations sur le sujet divers items (signes) à observer pour un œil averti. Évidemment, ça demande de la pratique, mais c’est en étant conscient de ce qui est observable que l’on peut commencer à voir. Bienvenue dans mon univers de synergologie

logo_header

Extrait :

 

«Lorsque l’on fait du coaching ou qu’on gère une équipe, il est inévitable de rencontrer des gens en épuisement ou qui vivent des situations personnelles excessivement difficiles. Que l’on soit fatigué en raison d’une période de « rush », c’est répandu, mais quand cela perdure de nombreux mois, le corps ne parvient plus à reprendre le dessus, la chimie du cerveau se désorganise et le raisonnement de la personne en est affecté.

Les signes d’épuisement et de dépression sont nombreux. Ce qu’il importe de retenir, c’est non pas tant leur apparition que la perduration de ceux-ci dans le temps. En effet, les items de fatigue importante ou de choc émotionnel sont logiques, normaux. C’est quand la personne ne parvient pas à remonter la pente que je m’inquiète.

Pour chacun des items que je vais mentionner, il faut se demander s’ils sont présents temporairement ou s’ils sont là depuis des mois. Parce que quelqu’un qui est fatigué en raison d’une surcharge de travail ponctuelle ou qui vit, par exemple, une séparation, n’a nullement besoin de se faire dire qu’elle a l’air « maganée ». L’observation synergologique ne donne pas le « droit » d’envahir l’autre. Il est un outil qui vous permet de mieux comprendre et de tendre des perches. Mais l’autre a toujours la liberté de les saisir ou pas… Lorsque la situation apparait grave, rappelez-vous d’en référer aux professionnels de la santé.

 

Dans mon livre, Je lis en vous, savez-vous lire en moi, publié chez Béliveau éditeur, vous trouverez de nombreuses photos illustrant chacun de ces items. C’est souvent plus facile de les assimiler quand on les voit.»

A propos de l'auteur

Annabelle Boyer a un parcours hors normes. Karatéka depuis l’âge de 14 ans, elle applique les principes dans chaque sphère de sa vie. Spécialiste du développement organisationnel, elle ...

Nombre d'entrées : 11
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page