Vous êtes ici: Accueil » ARTICLES » Soleil et Conscience?

Soleil et Conscience?

Vous souciez-vous de l’activité du soleil ? Notre étoile à la fois nourricière, puissante, indis-pensable à la Vie, mais qui s’avère également et potentiellement dangereuse pour cette der-nière?

 

Source de Lumière et de Conscience, elle transmet aussi ponctuellement que le bulletin TV du soir, les dernières informations transmises par Sagittarius A*, le soleil central de notre galaxie. Des informations non pas relatives aux derniers drames humains, mais à la pro-gression de la conscience universelle, à l’intérieur de laquelle la conscience humaine, – ne lui en déplaise -, se trouve incluse, donc tributaire!

Or le soleil possède un cycle. Nommé cycle solaire, celui-ci désigne une période pendant laquelle l’activité du Soleil varie en reproduisant les mêmes phénomènes que lors de la pé-riode de même durée précédente.

Vue de la Terre, l’influence du Soleil varie principalement selon une période journalière et annuelle. Dans l’absolu, l’activité solaire est réglée par un cycle d’une période moyenne de 11,2 ans d’un maximum au suivant, mais la durée peut varier entre 8 et 15 ans. L’amplitude des maxima peut varier du simple au triple. Le cycle de 11 ans a été déterminé pour la pre-mière fois par l’astronome amateur allemand Heinrich Schwabe vers 1843.

De 2008 à 2009, l’activité de Sol, – à la fois vénérée dans le passé et crainte, était demeurée paisible. Pourtant, des physiciens spécialisés dans l’étude du soleil viennent de comprendre pourquoi ce dernier a eu une récente activité plutôt calme : on a en effet constaté peu de taches ou d’éruption. Les taches sombres à la surface signalent une intense activité magné-tique.

Le “minimum solaire” a été atteint en décembre 2008. Le dernier cycle solaire a duré le re-cord de 12.6 ans. C’est la durée la plus longue depuis presque 200 ans. La moyenne des cycles est typiquement de 10.7 ans. Cette particularité serait due à un courant de plasma qui transporte le plasma de la surface vers le pôle. Ensuite, le plasma s’enfonce vers le cœur du soleil avant de remonter vers l’équateur. Lors des cycles précédents, ces courants de plasma ne s’étendaient que sur les deux tiers du chemin. Cette dernière fois, le courant de plasma a réalisé le chemin complet jusqu’aux pôles. D’autres spécialistes pensent que ce n’est pas l’étendue du courant qui compte, mais sa vitesse : on a enregistré des vitesses records depuis 5 ans.

Le cycle 23 a commencé en mai 1996 et le début du cycle 24 a été détecté par les scienti-fiques en janvier 2008. Le maximum du cycle 24 est maintenant prévu par la NASA pour mai 2013, le nombre de taches prévu est 90 ; soit peu de temps après la date symbolique du 21 décembre 2012.

L’étude de l’activité solaire permet de comprendre les phénomènes de propagation des ondes et de prévoir d’éventuelles perturbations des communications radioélectriques sur Terre, non sans influence sur les ondes cérébrales, nos comportements, mais également… sur nos humeurs! (Voir mon ouvrage Intégration II : La Chimie de la Conscience aux éditions Ariane).

En effet, les variations de l’activité solaire se traduisent par des fluctuations de la propagation des ondes radio. La gamme de fréquences la plus touchée couvre les ondes dites dé-camétriques ou ondes courtes qui se propagent à longue distance grâce à l’ionosphère. Pendant les orages magnétiques, la très forte ionisation des couches hautes de l’atmosphère peut perturber voire interrompre les communications avec les satellites, avec les con-séquences graves que l’ont peut imaginer pour les télécommunications, la navigation, le po-sitionnement géographique…

Dans nos vies trépidantes, le soir est plutôt consacré à la détente. Sauf si comme dans mon cas, la nuit est synonyme de tranquillité et donc… de travail assidu et de recherches, no-tamment sur le Net. Il s’avère que selon la NASA, des filaments magnétiques sont entrés en éruption sur le soleil avec une fréquence inhabituelle ces deux dernières semaines. Ce qui équivaut en quelque sorte à des bulletins d’alerte en terme de conscience globale!

Le dernier évènement important s’est déroulé le 16 décembre 2010 à environ 0800 UT, lors-que qu’un filament s’est projeté de la surface stellaire et a éjecté une masse coronale im-pressionnante dans l’espace. Mais un autre phénomène tout aussi surprenant a attiré mon attention dans la nuit du 4 au 5 décembre 2010, après avoir dessiné au préalable, sponta-nément et intuitivement, un Y aux bords arrondis et un autre à l’envers. Je les ai ensuite as-sociés et ai obtenu à quelques détails près, le symbole astrologique de la planète… Uranus et des signes du Poisson et du Bélier!

La photo montrée sur SpaceWeather.com du 5 décembre 2010, non contente d’être magni-fique, illustre… un cheval ailé avec une tête de dragon! Bizarrement, impossible de l’ouvrir aujourd’hui sur le Net ; la faute à la tempête de neige sans doute…
(http://www.spaceweathercom)

L’article relate ce jour-là, qu’un filament magnétique sombre de plus de 400,000km de long s’est enroulé autour des limbes sud-est du soleil. La Nasa l’a photographié lorsqu’il fut visible durant les premières heures du 4 décembre 2010. Sur cette image extrême d’ultraviolet, les bleus et les jaunes indiquent la présence de gaz de millions de degrés dans l’atmosphère du soleil. Comme prévu, ce “mega-filament” magnétique solaire est entré en éruption le 6 dé-cembre 2010, produisant une explosion de proportions épiques!

La Nasa a enregistré cette action, alors que cette longue structure de 700,000 km de long s’est élancée violemment dans l’espace. Bien que cet évènement ait donné lieu a une bril-lante éjection coronale, la Terre n’était pas cependant en “ligne de tir”. Toutefois, quels ont été les effets d’une telle manifestation sur la conscience humaine?

J’ai donc cherché le cycle d’Uranus en astrologie et là… Surprise!

Voici l’extrait d’un article publié sur le site astropopote :

« Uranus est la première  des trois planètes “invisibles” à l’œil nu, orbitant au-delà de Saturne (limite traditionnelle du système solaire) qui furent successivement découvertes : le 13 mars 1781 pour Uranus, le 23 septembre 1846 pour Neptune, le 22 janvier 1930 pour Pluton. Au moment de sa découverte, Uranus se trouvait à 25° des Gémeaux. Uranus fait le tour du zodiaque en 84 ans.

Depuis sa découverte, il a donc déjà accompli plusieurs tours, ce qui n’est le cas ni de Nep-tune (qui aura fini son “premier tour” en 2010-2011), ni de Pluton (qui aura fini son “premier tour” vers 2175).

Depuis sa découverte Uranus est passé en Bélier deux fois : entre avril 1843 et juillet 1850, puis entre mars 1927 et avril 1934.
Entre mai 2010 (avant goût entre mai et août 2010, entrée définitive mars 2011) et mai 2018, il y fera donc sa troisième entrée. On peut donc établir un lien entre les 3 périodes : 1843/1850, 1927/1934 et 2011/2018, même si le contexte planétaire n’est pas le même. Durant le premier, on découvre Neptune (1846), durant le second Pluton (1930). Serait-ce une des caractéristiques de ces périodes que “d’ouvrir” plus avant encore le cosmos ou l’invisible au regard de l’homme ?

En tout cas, considéré comme le premier signe du zodiaque, le Bélier sert, en astrologie, à situer les débuts des révolutions planétaires. Symbolisant la percée du renouveau, la puis-sance germinative du printemps, l’audace du pionnier, signe emblématique de la virilité, le Bélier “ouvre des portes fermées” (ainsi que l’instrument du même nom d’ailleurs). Quant à Uranus, les astrologues s’accordent à dire qu’il à faire avec la liberté, la libération, la révolu-tion ou la révolte, l’invention technique révolutionnaire.

Comme on va le voir, le passage d’Uranus en Bélier “libère” de nouvelles perspectives, tente d’initier un nouvel ordre en s’affrontant ou s’affranchissant de l’ancien »

Je découvris sur un autre article les précisions suivantes (http://www.sylvie-tribut-astrologue.com/2010/05/16/petite-incursion-d’uranus-en-belier/):

« Le 28 mai 2010, à 0 heure, Uranus entre en Bélier. Voilà 84 ans que la planète n’était pas revenue dans ce signe. Pourtant elle se contentera de stationner sur le 0° du Bélier et cela jusqu’au 14 Août 2010, où elle repassera en Poissons, jusqu’au 11 mars 2011. A partir de cette date, Uranus entrera définitivement en Bélier, mais reviendra pourtant sur ce 0° entre le 11 novembre 2011 et le 7 janvier 2012.

Si le Bélier ouvre l’année astrologique, il ouvre aussi, dit-on « les portes fermées » et pas forcément de manière soft… mais plutôt sur un mode « voiture-bélier ». A l’image du prin-temps et des bourgeons qui explosent, les mots « percée », « renouveau », « audace » ou « pionnier » viennent à l’esprit quand on évoque le Bélier.

Quant à Uranus, le Maître du Verseau, il parle de liberté, de libération, d’innovation, de révo-lution comme un besoin irrépressible de couper court à toute routine, à tout ce qui est con-vention et convenu, tout ce que la tradition ou l’habitude impose. Uranus parle de progrès, d’expérimentation, d’humanisme comme de dictature.

Aussi la rencontre de la planète et du signe, d’Uranus et du Bélier, ne devrait pas être neutre, puisqu’il faut remonter 84 ans en arrière pour trouver cette même combinaison astrale. Plongeons donc dans nos livres d’Histoire pour nous remémorer ce que vivait le monde à cette époque et nous aurons peut-être une petite idée du climat dans lequel nous pourrions baigner, tout en gardant à l’esprit que le contexte du XXIe siècle n’est plus du tout celui du début du XXe siècle, et plus précisément des années 1927 et 1928. Savez-vous qu’en France, à cette époque, pendant que Jupiter rejoignait Uranus dans le Bélier, on débattait sur une « prospérité authentique » et une « prospérité factice », exactement comme en ce printemps 2010. Or, Jupiter est le symbole même de la prospérité, comme du « tape-à-l’œil » aussi… Jupiter représente également l’idée d’expansion… Or, on sait ce qu’il en advint, un an plus tard en 1929.

En ce printemps 2010, Jupiter ne se contentera pas de rejoindre Uranus en Poissons d’abord, mais ensuite l’astre fera une rapide incursion en Bélier sur ce 0° du signe, entre le 7  au 14 juin 2010, mais auparavant les deux planètes en conjonction s’opposeront à Saturne symbole même des freins, des blocages, des limitations, ainsi que de la récession. Cette grande tension dans le ciel aura lieu dans la semaine du 17 au 24 mai 2010.

La conjonction Jupiter/Uranus en Bélier devrait pourtant être une invitation à aller de l’avant puisque ce tandem est constitué d’une planète de Feu/Jupiter et d’une planète d’Air/Uranus, sur le 0° d’un signe de Feu, le Bélier. Effet dynamique ou dynamite assurée… A moins qu’il ne s’agisse d’une surtension fébrile, ou d’une hypertrophie tyrannique de nos sensibilités. Jupiter autorise les audaces pour atteindre un but, ce n’est ni le Bélier, ni Uranus qui pourraient arrêter ça.”

Dans la mesure où nous sommes revenu pour une courte période dans Uranus en Poissons, je suis bien évidemment aller faire un petit tour sur la toile… Voici un autre extrait d’article sur le sujet (http://www.jupitair.org/articles_gany48.htm)

“Nous allons dans un premier temps étudier ses deux derniers transits dans ce signe, il y a 84 ans et il y a 168 ans.

Uranus a parcouru le signe des Poissons de février 1836 à septembre 1843 : En France, le roi Louis-Philippe est victime de plusieurs attentats (Fieschi le 28 juillet 1835). La crise éco-nomique qui frappe le pays à partir de 1840, la mort de l’héritier de la couronne (le très popu-laire duc d’Orléans) et le vieillissement d’un roi inconscient de la ruine qui menace son trône mènent à la fin de la monarchie…

Du côté des inventions, on notera la radio portable (1922) le cadran de téléphone, la radio-commande (de l’Italien Fiamma qui préfigure notre télécommande) le télécopieur, le micro-phone (1925) et l’électroencéphalogramme (1926). C’est aussi l’invention de l’accélérateur de particules (1928) et de la bande magnétique, avec le premier film parlant «Le Chanteur de jazz», d’Alan Crosland, qui comptait 354 mots ! (1927).

On peut donc se faire une idée des domaines où le « génie uranien » va se manifester durant ces sept prochaines années, avec une certaine réserve toutefois : celle de l’incertitude que comporte toute tentative de prévoir l’avenir, surtout avec Uranus, connu pour être souvent surprenant!

Du point de vue politique, nous pouvons supposer que la formation élargie de l’Europe (25 pays ?) amènera une nouvelle conscience et de nouveaux systèmes économiques au sein de la Communauté européenne. Avec les contre-sommets organisés par des associations déterminées à faire entendre les voix des plus défavorisés et les difficultés pour les États occidentaux à maintenir un taux de croissance suffisant, on assistera sans doute aux der-nières heures du capitalisme tel qu’il est pratiqué actuellement. Des mouvements de libé-ration naîtront probablement un peu partout dans le monde, dans les pays islamistes surtout, une libération pour un mieux-vivre essentiellement, mais qui sera vécu dans les pays indus-trialisés comme une libération pour un mieux-être.

Du côté des inventions, les sept années précédentes d’Uranus en Verseau ayant vu l’explosion d’Internet et des téléphones portables, il est probable que l’on verra s’étendre les réseaux mais sans trop d’innovation spectaculaire (pour cela il faudra attendre Uranus en Bélier). En rentrant dans le signe spirituel des Poissons, Uranus permettra aux internautes de former des communautés d’intérêts spécifiques, sortes de tribus virtuelles dans lesquelles chacun pourra trouver son intérêt ou son « mot à dire ». URANUS = nouveau et POISSONS = spiritualité. S’il existe une chance d’un renouveau spirituel, voire d’une sorte d’œcuménisme, c’est durant ces sept années qu’elles pourront prendre forme. Mais il y aura de tout, évidemment, même de nouvelles sectes car l’esprit religieux des Poissons trouvera dans les nouveaux créneaux informatiques une façon efficace de diffuser la « bonne » pa-role.

Les Poissons étant en relation avec les liquides et les fluides, peut-être assisterons-nous à la découverte d’une nouvelle forme d’énergie ? Il faut l’espérer car le pétrole est en train d’empoisonner la planète. Toutefois, on ne peut exclure des accidents majeurs liés à l’utilisation négative de l’énergie atomique… » En relation avec les liquides et les fluides? Des accidents majeurs? Il suffit de se remémorer celui de l’explosion de la plate-forme BP pour se faire une idée de l’influence d’Uranus dans ce domaine! (Voir mon article sur le sujet: Info ou Intox? Mieux vaut prévenir que guérir: http://ka-ren.ch sous blog).

Beaucoup disent que la Terre s’élève en fréquence, en prenant des airs de grands mystiques avertis et mystérieux, mais incapables pour la plupart d’en expliquer la cause… Si sa fréquence s’élève en fréquence, c’est en raison notamment d’explosions cosmiques et d’éruptions solaires extraordinaires de plus en plus rapprochées comme celles décrites pré-cédemment. Comme mentionné dans l’introduction de mon ouvrage Intégration I:

« Les particules en provenance du vent solaire perturbent la configuration du champ vibra-toire et de magnétosphère planétaires; donc votre champ également.

De plus, les éruptions solaires sont précédées d’éjections coronales massives (CME) qui, se diri-geant vers la Terre, envoient vers sa magnétosphère des millions de tonnes de plasma, de gaz élec-triquement chargés ou ionisés. Elles propagent également des rayons cosmiques voyageant à la vitesse de la lumière, à l’origine d’orages magnétiques dans l’ionosphère. Ces orages déforment le champ électromagnétique de votre planète, bousculant considérablement le fonctionnement de la totalité de vos centrales électriques, dont découlent les nombreux “ black-out “, survenus ces der-nières années dans vos cités. Ces rayons et particules provoquent aussi le dysfonctionnement de vos installations et appareillages électroniques, de vos avions et navettes spatiales, de vos commu-nications radio et satellites, tributaires de l’orientation du champ terrestre. Ils engendrent enfin un dérèglement des conditions météorologiques, la manifestation de catastrophes naturelles hors norme, et déclenchent d’exceptionnelles aurores boréales.

Les explosions cosmiques et solaires ont donc créé, depuis l’an 2000, une gigantesque vague éner-gétique composée d’une multitude de particules subatomiques. Ce que vos chercheurs ne vous di-sent pas en revanche, c’est que ces dernières influencent directement la Terre, son champ vibratoire et celui de ses habitants, afin d’accélérer la progression de leurs consciences respectives. Votre Soleil, comme tous les soleils de l’Univers, représente la Lumière de Vie Primordiale. La seule Lu-mière dépourvue d’ombre : celle de l’Amour Inconditionnel soutenant la Vie et l’encourageant à ter-miner le Plan d’Intégration… »

(Extrait © tiré de l’introduction d’Intégration I – La Conscience Divine et la Cellule de Vie Pri-mordiale de Ka Ren, publié aux éditions Intégration sous le N° d’ISBN : 978-2-839903523).

Ka Ren (Karène G. Le Drian), architecte d’intérieur et Docteur en Ro-Hun thérapie, est éga-lement l’auteure d’un ouvrage autobiographique, Le cœur a des raisons que la raison ignore, de la suite de ce dernier, Le Syndrome de Séparation, et de la série Intégration, Intégration I et II. À l’exception d’Intégration II, disponible en librairie, les trois premiers publiés à compte d’auteur sont en vente directement (et exclusivement pour les pays situés en dehors de la Suisse) sur son site : www.ka-ren.ch. Vous pouvez lui écrire à l’adresse suivante : [email protected]. Elle se fera un plaisir de vous répondre…

Sites web de l’article :
http://www.sur-la-toile.com/article-8945-Explication-de-la-recente-longue-periode-de-calme-du-soleil.html
http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-10967292
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire

 

A propos de l'auteur

Depuis ma plus tendre enfance, je séjourne entre deux mondes, telle une passagère en transit. Le premier est celui que nous connaissons tous. Un monde dans lequel nous nous croyons séparés les uns...

Nombre d'entrées : 19
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page