Vous êtes ici: Accueil » ARTICLES » Chanter, osez briller et prendre Sa place.

Chanter, osez briller et prendre Sa place.

Pour la plupart des gens, le chant est réservé à ceux qui ont une belle voix et est approché d’un point de vue esthétique. Les chanteurs, les acteurs et toutes autres formes d’artistes sont perçus comme un monde à part. Ils suscitent autant l’admiration que la critique. Nous envions leur succès et nous réjouissons de leur misère. Nous sommes parfois séduits, parfois dérangés, parfois tout simplement envieux. Paradoxalement, nous sommes prêts à tout pour les côtoyer et profiter un tant soit peu de l’éclat qu’ils dégagent.

JocelyneZGraggen1Par Jocelyne Z’Graggen

Pour la plupart des gens, le chant est réservé à ceux qui ont une belle voix et est approché d’un point de vue esthétique.  Les chanteurs, les acteurs et toutes autres formes d’artistes sont perçus comme un monde à part. Ils suscitent autant l’admiration que la critique. Nous envions leur succès et nous réjouissons de leur misère. Nous sommes parfois séduits, parfois dérangés, parfois tout simplement envieux. Paradoxalement, nous sommes prêts à tout pour les côtoyer et profiter un tant soit peu de l’éclat qu’ils dégagent.

Peut-être qu’en réalité aimerions-nous nous aussi être admirés ? Peut-être qu’au fond de nous existe une voix qui nous murmure de nous afficher avec fierté ? Peut-être caressons-nous aussi le rêve d’être sur le devant de la scène ?Peut-être que tout comme l’artiste, nous aimerions chanter, oser briller et prendre sa place…

Mais voilà, nous aspirons parfois dans le même temps à devenir un être spirituel, un être détaché de son égo.

« Alors, oui ! »  me direz-vous, « et l’égo dans tout cela ? » Le fameux égo tant critiqué.  Il ne faudrait surtout pas faire péché d’orgueil et de vanité… Il ne faudrait pas que nous nous prenions pour un autre.  En réalité, ne devrions-nous pas nous prendre juste pour ce que nous sommes vraiment… des êtres divins ?
Et si l’égo était, en fait, un protecteur, bien que maladroit ? S’il était un chevalier à l’armure rutilante nourri de toutes les croyances glanées au fil de nos expériences de vie qui tenterait tant bien que mal de nous éviter la rencontre avec nos manques d’amour et de reconnaissance ? Et si l’égo s’appliquait de toutes ses forces à montrer la meilleure image de nous-même dans une désespérante quête d’amour ?
Nous voilà alors piégé entre l’obligation de ne pas trop briller, d’éviter tout orgueil, pour ne pas risquer de prendre trop de place et notre besoin de guérir notre manque d’amour, notre besoin de reconnaissance, notre nécessité d’être vu et entendu. Nous devons nous faire voir, sans qu’on nous voie. Difficile exercice…
Je sais de quoi je parle. Il m’a fallu des années, (et ce n’est pas fini) pour trouver une issue à ce délicat dilemme.

J’étais une jeune adolescente éteinte et étouffée. Extrêmement timide et gênée, j’étais mal dans ma peau, avait peu confiance en moi et ne prenait pas plus de place qu’une aile de mouche.

Cependant le jour où je me suis mise à chanter, je me suis rendue compte que je pouvais avoir une place à moi différente de celles des autres. Le simple fait d’ouvrir la bouche me faisait sortir de mon invisibilité. J’avais une jolie voix et le monde cessait de chanter pour m’écouter. Je devenais enfin quelqu’un.

Et comme mon besoin de reconnaissance et d’être entendue était immense, j’en arrivais tout naturellement à dépasser ma timidité et mon trac. Malgré ma pudeur, j’étais flattée que l’on m’admire ou plutôt qu’on admire ma voix.

J’ai donc d’abord chanté pour qu’on m’aime et qu’on m’écoute, pour avoir une place à moi et pour sortir du lot. Peut-être ai-je eu d’une certaine façon la possibilité de guérir quelque chose en moi.

Mais au fur et à mesure que je gravais les échelons de ma formation de chanteuse, plus la compétition grandissait, plus je me trouvais au prise avec une lutte de l’ego. Une partie de moi voulait flatter son auditoire et être admirée. Une autre était prête à me faire trébucher pour plusieurs raisons : D’abord parce que je craignais que l’on découvre que malgré ma voix pure et cristalline, j’avais moi aussi ma part d’ombre. J’en arrivais donc parfois à me saboter dans l’espoir d’être aimée pour ce que j’étais vraiment. Ensuite parce que je supportais mal la compétition qui aurait signifié que j’étais meilleur ou moins bonne qu’un autre… Je ne voulais pas être orgueilleuse. Je ne voulais pas être dans l’ego.

Je n’ai trouvé d’issue que dans l’amour. L’amour de moi en premier. L’amour qui m’a permis d’apprivoiser mon ombre, de combler mes manques, de découvrir la compassion et de faire grandir mon  enfant intérieur. En cultivant l’amour en moi, j’ai pu choisir peu à peu de ne plus chanter pour quêter de l’amour, mais davantage pour diffuser et partager l’amour qui vibre en moi. En me séparant de mon ego, en recréant le contact avec mon être véritable, en chantant avec mon âme, j’ai cessé d’avoir peur à la fois du jugement mais aussi de l’admiration des autres. J’ai choisi de laisser jaillir ma lumière non plus pour moi, mais pour manifester l’amour divin.

La clef est là! La plupart d’entre nous craignons de briller, de prendre trop de place, de déranger, parfois même d’exister pleinement. Alors que simultanément notre enfant intérieur n’a de cesse de réclamer, amour et attention. Et lorsqu’il s’agit de chanter nous n’osons pas… Par peur de trébucher, par peur d’avoir l’air fou, par peur de nous prendre pour un « artiste ».

Et si nous avions tous une mission? Et si nous avions le devoir de reconnaître notre divinité et notre lumière et de la laisser couler à travers nous et se répandre autour de nous, pour que plus d’amour, plus de lumière, plus de beauté éclairent notre planète? Et si le cadeau véritable était là? Et si en laissant le pouvoir divin de la musique nous transformer et réparer en nous les failles et les disharmonies. Nous pourrions à la fois nous guérir et offrir au monde les effluves sacrées d’une mélodie. Nous donnerions ainsi la permission à ceux qui nous écoutent d’en faire de même.

J’ai ainsi appris à chanter comme je prie et à devenir un canal afin de laisser les anges chanter à travers moi. Je dis souvent à la blague, que si jamais je ne chante pas bien, je ne suis pas responsable, puisque je ne suis que le messager. C’est ma façon de me dégager totalement de l’égo. Et lorsque l’on vient me dire que je chante comme un ange, je souris en moi-même en songeant à cette voix qui m’inspire et me remplit d’amour.

Biens chers amis, c’est votre tour de laisser chanter l’amour en vous…  
Biens chers amis, c’est votre tour de laisser votre soleil briller autour de vous.

Pas besoin d’être le meilleur chanteur au monde pour caresser amoureusement de votre voix ceux que vous aimez. Pas besoin d’être parfait pour avoir le droit d’être et de briller. Pas besoin de tout contrôler pour recevoir et donner. Pas besoin de vous cacher. Laissez votre lumière briller!

Et si chacun prenait sa place et diffusait sa propre lumière, il n’y aurait plus d’envieux, plus de jaloux. Il n’y aurait plus qu’éclaboussure d’amour… Nous serions alors enfin rendus au paradis, pour chanter comme… les anges que nous sommes.

Et bien chanter maintenant.

LE CŒUR À CHANTER EN CONCERT

Nos élèves oseront briller devant vous et manifesteront leur joie de chanter, lors d’une soirée intime remplie d’émotions.

Lieu : Salle Augustin Norbert-Morin, à l’École du même nom.
Adresse : 258, Blvd Sainte-Adèle, Mont-Rolland, QC
Date : le samedi 29 juin à 19h.
Billet : 20$
Réservation recommandée : 450 563-3574 ou [email protected]

À LA CONQUÊTE DE SA VOIX

Quand : Les 17 et 18 août à Prévost
Avec:  François Tessier

L’atelier À LA CONQUÊTE DE SA VOIX est animé par François Tessier, coach et professeur de chant depuis de nombreuses années et toujours en quête de liberté vocale et intérieure pour chacun de ses élèves.

Le but de l’atelier, toujours dans la même optique que la mission de notre école, est de vous aider à rebâtir la confiance en ce qui sort de vous et de découvrir peut-être enfin le joyau que votre voix va révéler, car toutes les voix sont belles une fois libérée de leur carcan…

Nous vous offrons de découvrir votre voix sur les 3 plans : physique, émotionnel et spirituel, par le biais de conférences et d’expérimentations par le jeu, la méditation, le chant et l’improvisation de groupe et individuels.

Date : 17 et 18  août à Prévost (Laurentides)
Lieu : Centre l’Éveil, 3040 boul. du Curé Labelle (117), Prévost.
Horaire : 9h00 à 17h00
Coût : 250$ (2 jours)
Dépôt : 75$ (confirme l’inscription)
Réservation : 450 563-3574
Site: www.coeurachanter.com
Courriel : [email protected]

LA VOIX ET LA VOIE DU CŒUR

Quand : Les 24 et 25 août à Prévost
Avec  : Jocelyne Z’Graggen

Vous avez le goût de chanter, vous avez le goût de vous retrouver et de vous accueillir telle que vous êtes? Vous avez le goût de découvrir comment votre voix peut vous habiter et vous réanimer, comment par le chant les fluides de la vie, les mouvements de nos mondes intérieures peuvent se manifester et s’écouler à l’extérieur de nous, nous libérer du poids de notre histoire et nous permettre de retrouver notre liberté d’être, en offrant la chance à ce qui est morcelé et divisé en chacun de nous de retrouver une voie vers la réunification profonde et l’harmonisation intérieure par le pouvoir du son ?

Je vous invite donc à découvrir votre voix, les bienfaits et l’euphorie que cela procure de chanter. Je désire vous permettre de tendre une oreille tendre vers vous pour découvrir la richesse de votre être véritable, à vous libérer par le chant et à retrouver votre unité et votre centre. Je vous accompagnerais aussi dans votre quête en vous aidant à dépasser les blocages qui vous empêchent d’accéder à la complétude de votre chant, qu’ils soient d’ordre physiques ou émotionnels.

Au menu : Exercices de chant, vocalises, base de technique vocale, de respiration et mouvements associés visant à dégager l’être au complet. Chant en groupe et individuels. Improvisation vocale. Méditation sonore. Relaxation. Expression corporelle. Joie, plaisir, humour, et musique, musique, bien sûr.

L’atelier est ouvert à tous. Il n’exige aucun pré requis, sauf peut-être celui de venir avec une oreille en forme de cœur.

Date : 24 et 25 août à Prévost (Laurentides)
Lieu : Centre l’éveil, 3040 boul. du Curé Labelle (117), Prévost
Horaire : 9h00 à 17h00
Coût : 250$ (2 jours)
Dépôt : 75$ (confirme l’inscription)
Réservation : 450 563-3574
Site: www.coeurachanter.com
Courriel : [email protected]

Tous nos ateliers peuvent être abordés comme suite et complément par tous ceux qui ont déjà pris des cours ou suivi les ateliers. Bienvenue à tous.
Nous offrons aussi des cours de chant individuel en tout temps à Montréal et dans les Laurentides.
Notez que l’école sera fermée en juillet.

A propos de l'auteur

Après avoir fréquenté les Conservatoires et Universités, en être diplômés et nous être produits sur scène pendant des années, nous avons tous deux ressenti le besoin d’aller vers plus ...

Nombre d'entrées : 9
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page