Vous êtes ici: Accueil » Auteurs » Extraits de livres » Extraits de livres – Christine Angelard

Extraits de livres – Christine Angelard

Voyage en pays d’intériorité comment retrouver le chemin du coeur Au cœur de l’expérience spirituelle que vous vous apprêtez à vivre, peut être vous laisserez vous guider par le souffle du Christ,du Bouddha, ou d’un autre prophète. Chose certaine,le souffle primaire sera à l’œuvre en vous et il vous rendra plus sage et surtout plus […]

Voyage en pays d’intériorité
comment retrouver le chemin du coeur

Au cœur de l’expérience spirituelle que vous vous apprêtez à vivre, peut être vous laisserez vous guider par le souffle du Christ,du Bouddha, ou d’un autre prophète.
Chose certaine,le souffle primaire sera à l’œuvre en vous et il vous rendra plus sage et surtout plus entier.
Vous serez alors pleinement vous même, avec vos limites, vos souffrances, vos points noirs enfin apaisés et intégrés à votre grand Tout, à votre être qui est aussi lumière et amour….

 

Table des matières
introduction
outils proposés
pratique
conclusion

 

La médecine soigne, l’Amour guérit
ou comment la maladie nous révèle à nous même

La guérison du corps c est ce qu in espère et qui arrive souvent, mais pas toujours. Didier me l a appris: on pouvait laisser son corps qui n en pouvait plus et partir, illuminé par cette lumière fulgurante retrouvée en soi!…

 

 

 

 

 

Table des matières
I éveil à d autres réalités
II éveil à d’autres théories
III la roue de la vie
IV leçons de vies
V éveil à plus grand que soi en soi
VI La médecine soigne l amour guérit

 

Vivre Autrement
Une philosophie médicale

La tradition médicale chinoise
Déjà dans ma formation en médecine classique, mes maîtres français nous transmettaient une vision humaniste de la santé. C’est donc dire que, d’emblée, je me suis intéressée comme eux à l’ensemble de l Etre humain. Cependant, j’ai voulu aller plus loin et je me suis mise à l’étude de la médecine traditionnelle chinoise, à l étude de l’homéopathie, de la phytotérapie et de la symbolique du corps humain.Toutes ces approches complémentaires m ont amenée à une vision plus globale de la médecine.
C est par la MTC( médecine traditionnelle chinoise) que j ai découvert une approche plus philosophique de la médecine.En effet selon les préceptes de Lao Tseu: «le but du médecin n est pas de guérir à tout prix mais de rétablir le QI -c’est-à-dire l’énergie vitale – afin que la vie ou la mort soient atteintes selon la pente naturelle du patient.» Voilà une idée qui donne tout son statut de sujet , d individu à la personne traitée et suscite une indispensable humilité chez le clinicien. Celui-ci, selon l’optique de la MTC se met au service de la vie telle qu’elle se déroule dans toute la personne du patient dont les pieds sont ancrés dans la matière, et la tête tendue vers le ciel, vers l invisible,l impalpable.
L homme dépend aussi de tout ce qui l’entoure : le climat, ses ancêtres, l’alimentation et la socio-culture de son époque.
Si l’on ne trouve pas de lésion concrète quelque part ou d’anomalies décelables, on ne se contente pas de dire au malade que son problème «est psychologique». On va plutôt essayer de comprendre comment tourne chez cette personne la roue de la vie, ou, dit autrement, comment fonctionne chez elle la loi des cinq éléments.Où est le blocage du QI?: Où la circulation de Vie est elle arrétée.? Une des grandes richesse de la MTC c est d avoir trouvé des correspondances émotionnelles aux organes, mais aussi des correspondances de goût, de couleur, de saisons, d éléments etc … .Ainsi, en MTC on pense, que la tristesse affecte les poumons (associés au métal), que le manque affecte le foie (associés au bois), que le raisonnement ou le sens de la mesure concerne la rate (associée à la terre), que la peur mais aussi la volonté affectent les reins (associés à l’eau) et, finalement, que la joie ou l’amour stimulent le cœur (associé au feu).
La MTC s’inspire de cette loi depuis plus de 5 000 ans…
Le respect de la globalité de la personne en consultation, cest à dire faire l’anamnèse de son problème, l écouter, l observer, l examiner conduit à des consultations qui durent une bonne heure. Nos anciens maîtres nous ont appris cela sur les bancs de la faculté:« anamnèse, inspection, auscultation, palpation»Puis viennent les examens complémentaires si nécessaires. De nos jours, on fait vite toujours plus vite par mesure d’économie, alors qu’il serait probablement plus économique socialement de soigner les patients plus en profondeur. C’est ce qu’on fait en médecine chinoise, en homéopathie, en médecine humaniste en général! En MTC, par exemple on interroge la personne, on prend ses pouls, on tient compte de ses émotions; on examine les interactions du yin et du yang pour déceler d’éventuels blocages de l’énergie vitale. Un individu qui perd son emploi, ou qui traverse un deuil subit un choc susceptible de jouer sur sa santé. Quand on sait cela, on ne soigne pas seulement son ulcère d’estomac ou son insomnie, le cas échéant, mais aussi son stress. D’où l’importance pour les médecins d’avoir plusieurs cordes à leur arc plutôt que de s’en tenir uniquement aux effets curatifs de la chimie ou d’en rester à l’étude cartésienne d’un seul organe. Cela ne veut pas dire que tous les médecins doivent pratiquer l’acupuncture ou doivent êtret phytothérapeutes, mais au moins qu’ils soient ouverts à l’existence et aux effets potentiels de telles approches.

Descendre du piédestal
Chacun doit être très conscient de ses limites. Ni les médecins, ni les patients ne doivent tenir le professionnel pour un dieu.Ne pas remettre tout son pouvoir, toute son essence à quelqu un d autre….!!! Et par ailleurs puisqu il paraît clair qu on ne saurait englober l’ensemble de ce qui fait une personne humaine dans une seule approche, nous devrions retrouver l humilité et l ouverture d esprit pour recourir à d autres approches. Dans le domaine de la santé, le sectarisme est une véritable plaie, qu’il soit le fait des médecins, des intervenants en sciences humaines ou des tenants des médecines douces. II est aussi dangereux de croiser un «gourou» qui a «le pouvoir de vous guérir»!!! que de rencontrer un médecin qui ne veut pas vous entendre dans votre recherche d autres voies complémentaires pour vous sortir du problème.
La compétence ne consiste plus seulement à exceller dans son propre domaine mais aussi à connaître les disciplines complémentaires afin de diriger judicieusement chaque patient vers d’autres avenues pertinentes. Par exemple, certains malades inscrits en chimiothérapie gagnent à recourir à l’acupuncture, ou à la phytothérapie puisque les plantes comportent des molécules curatives souvent remarquables et trop mal connues; et si elles sont bien utilisées, elles n auront pas les effets secondaires des molécules chimiques qui essaient d ailleurs de copier la nature.

Table des matières
Préface: Mario Proulx
VIvre: soigner autrement: David Servan schreiber
L interaction corps esprit: Christophe andré
Je veux vivre: Alain Beauregard
Autrement: Méditer pour mieux vivre: Matthieu Ricard
La sagesse pas à pas: Benoit Lacroix
Plaidoyer: La santé, un travail sur soi même: Arnaud Desjardins
Une Philosophie médicale: Christine Angelard
Le prix de l excellence: Serge Marquis
La Santé : La prévention, efficace, mais encore négligée: Martin Juneau
La phytothérapie n’a pas d âge: Jean Louis Brazier
L exercice physique, ressource efficace et gratuite: Richard Chevalier

A propos de l'auteur

Diplômée d'un doctorat en médecine en France(université de Toulouse) ,j'ai aussi un diplôme post universitaire en homéopathie, et médecine traditionnelle chinoise, et je suis diplômée en ...

Nombre d'entrées : 39
0 comments

© 2016 Copyright - Les Productions Alchymed inc.

Retour en haut de la page